Visite de la grotte “Marcenac” (Cabrerets)

La grotte Marcenac est située entre la grotte du Pech-Merle et l’Auberge de la Sagne, à 200 mètres en contrebas. Elle n’est pas très grande (130 mètres environ) et a la forme d’un tunnel légèrement ondulant. Son plafond est haut même si l’on atteint pas la hauteur de Pech Merle. Elle est découverte en 1850 et est classée monument historique, elle a été très fréquentée et a subi des dégradations. Ses peintures et ses gravures sont découvertes en 1920 (Armand Viré, chanoine Albe, abbé Lemozi). Elle ne recèle que peu de dessins mais d’une belle variété.

Nous pouvons y trouver:
* deux cervidés, gravés et recouverts de « noir », se sont de très belles représentations qui dégagent une belle présence
* deux chevaux, un « noir », fin et précis et un bicolore, au tracé plus épais (qui rappel Lascaux)
* un « capridé » gravé de très petite taille (environ 8cm), belle représentation
* un bison de 1.70 mètres, au tracé épais qui dégage une impression de force

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive et présente les représentations observées de visu.
Aucune étude archéologique récente n’a été entreprise pour réaliser de vrais relevés.
La grotte Marcenac est « tagée » de toute part, des traces qui datent de la période de la première guerre mondiale (1915-16) en grande partie mais aussi de 1886 comme lu sur la paroi (datation non vérifiée).
La lecture des gravures de cervidés se fait au milieu de messages d’amours ou de noms de personnes qui ont voulu à leur tour « marquer » l’histoire de leur emprunte.

Ce jour là, nous avons emprunté l’échelle du temps durant quelques heures. Un sentiment étrange, un voyage dans le temps, si prés, si loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *