Visite de la grotte “Marcenac” (Cabrerets)

La grotte Marcenac est située entre la grotte du Pech-Merle et l’hôtel restaurant l’Auberge de la Sagne, à 200 mètres en contrebas. Elle n’est pas très grande (130 mètres environ) et a la forme d’un tunnel légèrement ondulant. Son plafond est haut même si l’on atteint pas la hauteur de Pech Merle. Elle est découverte en 1850 et est classée monument historique, elle a été très fréquentée et a subi des dégradations. Ses peintures et ses gravures sont découvertes en 1920 (Armand Viré, chanoine Albe, abbé Lemozi). Elle ne recèle que peu de dessins mais d’une belle variété. Nous pouvons y trouver:
* deux cervidés, gravés et recouverts de « noir », se sont de très belles représentations qui dégagent une belle présence
* deux chevaux, un « noir », fin et précis et un bicolore, au tracé plus épais (qui rappel Lascaux)
* un « capridé » gravé de très petite taille (environ 8cm), belle représentation
* un bison de 1.70 mètres, au tracé épais qui dégage une impression de force
La liste ci-dessus n’est pas exhaustive et présente les représentations observées de vis us.
Aucune étude archéologique récente n’a été entreprise pour réaliser de vrais relevés.
La grotte Marcenac est « tagée » de toute part, des traces qui datent de la période de la première guerre mondiale (1915-16) en grande partie mais aussi de 1886 comme lu sur la paroi.
La lecture des gravures de cervidés se fait au milieu de messages d’amours ou de noms de personnes qui ont voulu à leur tour « marquer » l’histoire de leur emprunte (comment en vouloir à des « jeunes » qui sont grand-parent à cette heure).

Ce jour là, nous avons emprunté l’échelle du temps durant quelques heures. Un sentiment étrange, un voyage dans le temps, si prés, si loin…

Le Quercy ou le triangle noir!

trou_noirminiature.jpg

Dans la région de Cabrerets l’on peut observer le ciel le plus étoilé de France. Des scientifiques ont établi pour la première fois une carte de France montrant l’impact de l’éclairage nocturne. Et hors montagnes, une zone triangulaire du Quercy apparaissait comme la seule tache épargnée par ce que l’on appelle la « pollution nocturne ». De fait l’on peut observer dans les alentours de Cabrerets le ciel le plus noir de France, dévoilant toute la beauté des astres.

Le chemin de halage (Lot-Quercy)

chemin-de-halageminiature.jpg Le chemin de halage situé sur la commune de Bouziès, entre St Cirq Lapopie et Bouziès, fût taillé dans la falaise au 19 ème siècle. Durant cette période, la navigation fluviale sur le Lot était primordiale, les gabares (grandes barques de bois) chargées de bois et de denrées, descendaient le Lot et la Garonne jusqu’à Bordeaux. L’homme dû arranger les berges du Lot pour y laisser passer les attelages de chevaux qui tiraient les barges. A cet endroit précis, le chemin de halage ne pouvait être tracé autrement qu’en creusant à même la falaise. Le chemin de halage, orné des sculptures de Daniel Monnier, mesure 18 mètres de long et 3 mètres de haut !. C’est un endroit saisissant. (à voir!)

Le Quercy géologique

Quel sont les particularités géologiques du Quercy?

Les causses du Quercy sont constitués de plateaux calcaires aux reliefs mouvementés de faibles altitudes (400 mètres maximum). Les causses du Quercy sont lardés de vallées sinueuses, encaissées, aux parois abruptes m’excédant pas 200 mètres de dénivelé. Le climat des causses du Quercy est tempéré de type océanique (continental au nord avec l’influence du massif central tout proche).

La nature de la roche (calcaire) et du climat détermine une végétation dominée par le chêne pubescent, le genévrier (…). Les vallées « profondes » (sèches ou humides) favorises quand à elles, bénéficiant d’un microclimat, une végétation méditerranéen constituée de chêne vert, buis, noisetiers, frênes (…).

(voir: découvrir les paysages)

(voir: inventaires et zonages du patrimoine naturel)

Informations sur les animations et les sites du département du Lot, Midi-Pyrénées